RÉNOVATION

Comment aborder sa rénovation.


La partie rénovation est plus complexe que la construction neuve, tout simplement parce que les données à prendre en compte et les travaux à effectuer sont plus nombreux. On distinguera dans ce cas, les maisons anciennes avant 1974, date de la crise du pétrole et celles construites après la crise

Concevoir par rapport aux usages finaux, outre la problématique énergétique, le bâtiment devra répondre au final à des normes d'hygiène, de santé, de sécurité et de confort.  


Comme j'ai pu essayer de l'expliquer dans la rubrique "isolation", même les maisons construites en ce moment seront à rénover très prochainement, car pour la majorité, elles sont construites en dépit de toute logique et ne pourront pas s'adapter à la problématique du prix des énergies. 

Avant toute chose, il convient de définir un paramètre très important, il reste valable pour tous les types de construction et ce quelque soit les matériaux. 

une construction qui dure, n'a besoin que de très peu d'entretien et ne doit pas de désagréger toute seule. L'humidité doit s'évacuer de manière naturelle via les murs par exemple, et si ces murs sont en béton, ce sont les parements intérieur qui devront gérer l'humidité sans se dégrader. 
Dans le cas de parois qui ne gère pas l'humidité, une ventilation naturelle devra être créée.
Tous les apports d'énergies extérieurs  seront gérés par une conception bioclimatique. Une grande attention doit être apportée au terrassement, la réalisation de drains avec pente pour maintenir les fondations au sec ou la mise en place d'une ceinture drainante pour assécher ou prévenir les désordres (dans le cas de sol argileux, la réponse est plus complexe)

Si vous prévoyez d'acquérir un bien ancien, et que celui ci est en pierre ou en pisé, il faut faire très attention au matériaux qui ont été mis en œuvre auparavant, comme je l'ai expliqué dans la partie "Isolation", l'humidité est gérée par les murs. Si vous avez des enduits ciments à l'extérieur et une isolation non perspirante à l'intérieur (laine de verre, polystyrène), avant d'aller plus loin, faites appel a un professionnel pour lui demander conseil, un spécialiste du bâti ancien, pas un vendeur dans les GSB ou dans les enseignes à matériaux ou la plupart  vous répondrons que les solutions étanches comme les isolations complexes alu ou laine minéral, tout le monde en pose et donc, si il y avait un problème, ça se saurait !!
Un spécialiste du bâti ancien, c'est celui qui utilise et connait la chaux, les techniques et pose de pierres par exemple. 
Les matériaux à privilégier sont donc la chaux, le chanvre et les mélanges chanvre et chaux ainsi que les matériaux qui régulent l'humidité naturellement. Attention par exemple si vous réalisez des cloisons intérieurs sur des murs donnant sur l'extérieur avec de la laine de bois ou de ouate de cellulose  en panneau, il vous faudra garder un vide d'air entre les 2.

En général, si vous sentez une odeur d'humidité en rentrant dans une maison, il vous faut vous poser la question de sa gestion. La ventilation ne peut pas corriger le problème dans les maisons anciennes, elle empêche juste que ça empire, comme le développement des moisissures ou le salpêtre. 



 
 


 




PROBLÈME ÉNERGÉTIQUE : 


L'achat d'une maison ancienne ou réalisée à la mode d'aujourd'hui doit vous faire réfléchir aux problèmes d'isolation et de ventilation, inexistant pour la plupart, une vraie isolation limitant le chauffage à quelques jours par an, et une ventilation performante à une double flux au minimum.
Le problème est donc de savoir comment aborder le sujet, quelques éléments de réponse déjà donnés ici.



Exemple de rénovation lourde dans une maison ancienne. Intégration des dernières techniques de ventilation, circuits de chauffage, solaire thermique, et en attente l'isolation extérieur. Vous pourrez y puiser tous renseignements utiles pour votre chantier.


Site internet de Loïc sur sa rénovation : 

Publié le: mercredi 06 juin 2012 (3260 lectures)
Copyrights © par l'info ENVIRONNEMENT & Nouvelle RÉALITÉ

Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e)

[ Retour ]