PUITS CANADIEN

Version du puits canadien

Un puits canadien est un système de récupération d'énergie, qui permet de refroidir l'air l'été ou de le réchauffer l'hiver avant de le faire entrer dans la maison. On utilise soit un réseau de tuyaux dans lequel passe de l'air, ou un réseau de tuyaux plus petit, dans lequel circule de l'eau glycolée. On profite de la masse thermique de la terre à basse profondeur, entre 2m et 3m, qui ne change pas beaucoup en température, pour faire circuler de l'air ou de l'eau.


Le puits canadien aéraulique, donc à air, est plus contraignant et plus cher aussi à poser que sa version concurrente  hydraulique. Dans la version du puits canadien aéraulique, il faut respecter une pente dans le sens de l'écoulement de l'air de 3% pour les condensats, ainsi qu'un système de filtre à l'entrée et un bypass permettant de prendre l'air extérieur sans passer par le puits, quand les températures sont clémentes. De plus, on maintient toujours une ventilation dans le puits pour raison sanitaire. Avec 50m de longueur de tuyau en ø250  (ou 2x25m comme le mien), les travaux à entreprendre doivent être réalisés avec soin, et les 3% de pente sans erreur. 
Au risque par exemple, en ayant creusé un tout petit peu plus profond (20 cm), de remplir ces creux avec de la terre de remblai, et de voir par la suite, des poches d'eau de condensation se former dans le tube, une fois la terre bien tassée (de 2 a 5 ans) et de ne plus pouvoir l'utiliser pour des problèmes sanitaires. 




Il existe plusieurs système de puits canadien



PUITS CANADIEN AÉRAULIQUE


Les tuyaux sont enterrés à une profondeur de 2,50 jusqu'à une profondeur de 3,25 afin de respecter la pente de 3% dans le sens de l'écoulement de l'air.
C'est la double flux qui aspire l'air du puits canadien, réchauffer l'hiver ou refroidi l'été en passant dans la terre, avant de le redistribuer dans la maison.

Attention : Ne pas prendre de PVC pour réaliser un puits canadien, il est rigoureusement incompatible avec la qualité de l'air, dû à sa composition, et si on vous dit qu'il n'y a des COVs (Composés Organiques Volatils) dans le PVC qu'à partir d'une certaine température, posez vous la question pour l'été par exemple, ou que le PVC dans certains pays est juste interdit à cause de cela. 


Dans cet exemple, filtres d'entrées de la marque PAUL de puits canadien aéraulique, filtres anti pollen F7, ce puits canadien est constitué de 2 tuyaux de longueurs de 25m, soit 50 m en diamètre 200mm, tuyaux en PE alimentaire de la marque Hélios.





Ici, une autre version d'un puits canadien aéraulique, dans le Voralberg en Autriche











PUITS CANADIEN HYDRAULIQUE


Dans un puits canadien hydraulique, c'est de l'eau glycolée qui circule dans des tuyaux de ø32mm, enterrés entre 2m et 3m. Les longueurs préconisés sont de 200m pour une maison de 120m2. 

Contenance approximative de liquide caloporteur dans les 200m de tuyau en PEHD de 32mm  (si ø intérieur 26mm soit 0,494 litre par m/linéaire = 98,8 litres 

  • La boîte au milieu de la photo, c'est l'échangeur qui reçoit l'air d'un coté (l'air froid ou chaud arrive directement par les gros tuyaux a droite)
  • Il est filtré et passe dans l'échangeur (ça ressemble à un radiateur de voiture) dans lequel, circule l'eau du puits canadien hydraulique. 
  • Cet air est alors refroidit l'été ou réchauffé l'hiver via l'eau qui circule dans le tuyau au contact de la terre





Sur cette photo, on peut voir un exemple de kit complet comprenant 2x100 m de tuyau en PEHD (idem adduction d'eau) de 32mm en noir, le vase d'expansion en rouge et l'échangeur avec les 2 sorties au dessus sur lesquelles viendront se brancher les 200m de tuyau et le système de circulation (fourni)






Avant installation, on peut voir l'ensemble circulateur et son vase d'expansion - préférer aujourd'hui un circulateur basse consommation.







Détail du filtre d'entrée d'air de l'échangeur (F5)





En plus gros plan, les 2 entrée pour l'échangeur. Pour le liquide caloporteur qui passe dans l'échangeur, On réalise un mélange d'eau et de glycol, ceci afin d'empêcher l'échangeur de givrer, quand on aspire de l'air extérieur à température inférieur à 0°C. le 3ème tuyau sert à l'écoulement de l'eau de condensation



Publié le: vendredi 25 mai 2012 (7106 lectures)
Copyrights © par l'info ENVIRONNEMENT & Nouvelle RÉALITÉ

Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e)

[ Retour ]